Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

RandoTram du 9 juin

Une balade forestière au cœur de Versailles Grand Parc pour relier les deux volets de l'exposition "Kodomo No Kuni" avant qu'elle ne soit revisitée au Frac Grand-Large / Hauts-de-France en 2019.

Kodomo no Kuni
Enfance et aires de jeux au Japon

Micro Onde Centre d’art de l’Onde

Avec : Kohei Sasahara, Tadashi Ono, Mutsumi Tsuda, Shimabuku, Mitsuru Senda, Natsuki Uemastu et Julien Amouroux (aka Le gentil Garçon)

Commissaire : Vincent Romagny

« Kodomo no Kuni » (« le monde des enfants » en japonais) est le nom d’un parc dont l’inauguration en 1965 a été l’occasion d’une déclaration du gouvernement japonais, mettant un terme officiel aux reconstructions de l’après Seconde guerre mondiale.
 « Kodomo no Kuni » est ainsi, métaphoriquement, le signe du recours à l’enfance suite aux destructions qu’ont pu occasionner l’histoire ou les catastrophes naturelles. L’exposition éponyme propose une traversée sélective dans l’histoire des formes de l’aire de jeux de l’après guerre, et dans l’art contemporain au Japon. Elle nous propose de découvrir des jeunes artistes japonais qui portent une attention particulière aux questions de l’enfance et de la mémoire.
Projet en partenariat avec La Maréchalerie et le FRAC Grand Large.

Kodomo No Kuni : Mémoire et enfance au Japon
La Maréchalerie – centre d’art contemporain / ENSA V

Artistes invités : Susumu Hani, Yusuké Y. Offhause et une documentation inédite sur les réalisations de Takashi Asada, Kiyonori, Kikutake, Kisho Kurokawa, Isamu Noguchi et Sachio Otani dans le parc Kodomo No Kuni de Yokohama.

Commissaire : Vincent Romagny

Organisée en partenariat avec Micro Onde (n° 30) et le FRAC Grand Large – Hauts-de-France (Dunkerque), l’exposition Kodomo No Kuni, littéralement « le pays des enfants », reprend le nom d’un célèbre parc de jeux pour enfants situé à Yokohama et inauguré en 1965, et prolonge la recherche du commissaire invité Vincent Romagny sur la question des Aires de jeux, mais appliquée ici au contexte spécifique du Japon. À La Maréchalerie, Kodomo No Kuni : Mémoire et enfance au Japon, présente une production inédite et in situ de l’artiste Yusuke Y. Offhause, un ensemble de documents iconographiques de bâtiments réalisés par les architectes métabolistes Japonais dans le parc du même nom, ainsi que le Childrens who draw de Susumu Hani, datant de 1954 et présenté ici pour la première fois en France (20 séances).