Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

TaxiTram du samedi 29 septembre

La Maréchalerie, centre d'art contemporain de l'ÉNSA-V
>>>
la maison rouge, fondation antoine de galbert

Stéphane Thidet, Orage
La Maréchalerie – centre d’art contemporain / ENSA V

Le travail de Stéphane Thidet s’exerce dans des mouvements d’écart et de rapprochement, d’inversion ou de détournement, mettant en place une dramaturgie latente à la fois brutale, sensuelle et poétique. Son nouveau projet propose à La Maréchalerie la représentation d’un environnement artificiel et synthétique, entre l’installation et le jardin d’hiver, une forme de singularité suspendue mettant en scène une temporalité propre. Évoquant un débordement ou une collision imminente, Orage déploie au travers d’une exposition rassemblant essentiellement des œuvres inédites, les conditions d’une Acmé, le moment extrême d’une tension. Mise en place sous la forme d’une composition entre la scène de chasse et la fantasmagorie, l’exposition emprunte autant à une forme de symbolisme qu’à une forme de gravité.

Né en 1974 à Paris, il vit à Paris et travaille à Aubervilliers. Son travail est représenté par la galerie Laurence Bernard à Genève et Aline Vidal à Paris.

L’envol ou le rêve de voler
La maison rouge fondation antoine de galbert

L’envol est la dernière exposition de la maison rouge qui fermera définitivement ses portes le 28 octobre 2018.

Antoine de Galbert a choisi d’en partager le commissariat avec Barbara Safarova, Aline Vidal et Bruno Decharme. Ces spécialistes d’art brut ou d’art contemporain ont imaginé ensemble une exposition qui traite du rêve de voler, sans jamais s’intéresser à ceux qui y sont réellement parvenu. Conformément à l’esprit de décloisonnement défendu par la maison rouge, L’envol regroupe des œuvres d’art moderne, contemporain, brut, ethnographique et populaire. Dans une déambulation au fil des différentes thématiques, se succèdent environ 200 œuvres entre installations, films, documents, peintures, dessins et sculptures.