Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

TaxiTram samedi 27 janvier

Gabrielle Wambaugh, Ambivalente
Ambivalente est née du dialogue ancien que Gabrielle Wambaugh entretient avec l’œuvre de Gregor Erhart, la Sainte Marie-Madeleine du département des sculptures du Louvre, et les notions de périphérie, de genre, de norme et de représentation.
Des sculptures en ricochets : suggérées, recouvertes, de celles que l’on ne voit pas d’un premier regard et qui ouvrent à plusieurs interprétations. Pour l’exposition s’érige un parcours, principalement de céramiques mais aussi de photographies et de grands dessins muraux. Gabrielle Wambaugh a réalisé en 2015 une importante sculpture pour l’espace public à Vitry, MMM dans les nuages. Une dynamique se créé entre les œuvres présentées à la galerie et un travail au niveau du quartier où est située cette sculpture.

Cécile Beau, La région vaporeuse
Une sorte de brèche s’est ouverte dans le centre d’art entre notre monde et un autre, résultant d’une bifurcation, où les choses se sont déroulées différemment. L’exposition de Cécile Beau a lieu dans deux espaces-temps, de part et d’autre d’un « trou de ver ». L’artiste joue sur la notion de double, d’effet miroir et spécule sur d’autres réalités où l’évolution aurait permis aux végétaux de se mouvoir, aux minéraux de respirer, à d’autres planètes d’exister.

Violaine Lochu, Hypnorama

Pour sa première exposition personnelle, Violaine Lochu rassemble au CACC de nouvelles œuvres et environnements spécifiquement créés pour le lieu, ainsi que des éditions, vidéos, dessins et partitions de performances. Violaine Lochu est une artiste de la voix, du langage et de l’action ! Ses recherches artistiques se concentrent sur une exploration du timbre vocal qu’elle transcende, tord, éprouve, calque, pousse, donne, partage, lors de projets personnels ou collaboratifs.
Au CACC, elle invite l’artiste Guillaume Constantin à imaginer la mise en espace de l’exposition ; et s’entoure de musiciens, théoriciens et graphistes à l’occasion d’une programmation d’événements.
À l’occasion du vernissage, La confusion du choeur, performance de Violaine Lochu pour 4 chanteuses.