Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

21 - 03 - 2020

Robert Breer

Exposition jusqu’au 25 juillet

« Tout est subordonné au rythme et n’a pas besoin d’être compris pour être apprécié. Il faut juste garder les yeux ouverts. »
Né en 1926 à Detroit et disparu en 2011, Robert Breer a élaboré pendant soixante ans une œuvre magistrale, inclassable et toujours en mutation. Peintre, dessinateur, sculpteur, cinéaste, il est avant toute chose un artiste du mouvement. Ses films défilent à une vitesse vertigineuse tandis que ses sculptures (Floats) se déplacent de manière imperceptible, mettant à l’épreuve les limites de la conscience et de la perception. Avec une inventivité et une drôlerie sans pareil, Breer n’a eu de cesse d’explorer les rapports entre image (dessin, photogra- phie ou objet) fixe et image animée, pour faire vaciller l’espace du réel. Cette relation est au cœur de l’exposition que lui consacre la Ferme du Buisson. Emmenés par un mur flottant (Floating Wall) qui navigue d’une salle à l’autre, des films d’animation, des séquences dessinées sur ses fameuses fiches car- tonnées, des folioscopes, thaumatropes, flip-books et autres jeux optiques pré-cinématographiques, nous interrogent sur l’origine même du mouvement.
Pendant ce temps, l’espace se redessine au gré de la scénographie mouvante, nous invitant à nous déplacer aussi et à renégocier notre point de vue.