Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

25 - 03 - 2017, 15:00 > 19:00

Archipel
Thierry Fontaine

Exposition visible 24h/24 et 7j/7 jusqu’au 30 juin
Les Terrasses de Nanterre
47 – 215 Terrasse de l’arche
92000 Nanterre

Pour sa première participation au Mois de la Photo du Grand Paris, la Terrasse : espace d’art de Nanterre a choisi d’investir l’espace public exceptionnel qui le surplombe, les Terrasses 12 et 13 de l’Arche. « Axe historique depuis le cœur de Paris vers l’ouest, le Grand Axe s’ouvre à l’Arche de l’architecte Johan Otto von Spreckelsen et ne semble jamais se refermer, il se confond avec l’horizon des terrasses de Saint Germain. Seul le tronçon situé entre le stade et les prairies libres de la Ferme du Bonheur reconduit un modèle de « rue » où le regard est conduit selon la pure ligne droite. » TF.

La Terrasse : espace d’art produit pour cet espace public ouvert remarquable, une exposition de Thierry Fontaine, Archipel, qui propose de fragmenter cette vision et de faire de l’installation photographique une série d’îles disposées dans l’espace public sans souci de cadence particulière, de symétrie ou d’alignement au bâti. Il s’agit ici de faire divaguer le regard apportant un contrepoint à la rigueur de l’axe. L’exposition Archipel s’offre comme une relecture de l’espace urbain contemporain environnant. Les 20 images sont disposées comme des îlots sur les 6 séquences de pelouse de 266 m de longueur. Une île est à la fois un isolat dans l’espace et une structure propre. Chacune est différente de toutes les autres, tant par le contenu – le sujet traité par l’image montrée – que par le support, l’orientation, l’accès offert au public.

L’exposition installée dans l’espace public est visible par les milliers d’employés des sièges sociaux, et par les habitants du quartier. Elle est l’occasion d’une découverte architecturale et urbaine unique pour tous les usagers du Grand Paris.

Thierry Fontaine est né à la Réunion en 1969. Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, il met en scène et photographie des personnages modèles, des scènes préparées, des sculptures et des objets spécialement fabriqués, organisés, qu’il imagine en observant autour de lui les mouvements des modèles sociaux selon les lieux où il se trouve. Porteuses d’une dimension poétique instantanée voir d’étrangeté, ses œuvres photographiques de grand format se concentrent sur quelques éléments qui s’imposent au regard de manière frontale.