Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

07 - 11 - 2019, 18:00 > 21:00

Réunions
Samuel Gelas

Exposition jusqu’au 8 février

« Samuel Gelas s’intéresse, dès ses premiers tableaux, aux agissements et modes de vie des différents groupes sociaux qu’il observe dans les lieux où il vit et travaille, en Guadeloupe, à Paris ou ailleurs. Avec des toiles de grands formats aux couleurs vives et aux titres évocateurs, réalisées à la pierre noire et à l’acrylique, ce portraitiste dépeint le réel et caricature, parfois, les contradictions de l’espèce humaine. Dans les oeuvres réalisées ces dernières années, la profusion de créatures zooanthropes ou de motifs provenant des figures hybrides et anthropomorphes des contes créoles, du cinéma hollywoodien, des mythologies, des masques du carnaval antillais intensifie la narration proposée autour des questions sociétales ou historiques et interroge les diverses formes d’animalité, d’animosité et d’inhumanité qui irriguent la société contemporaine.

Après les scènes du quotidien dans les transports urbains, la déshérence d’une jeunesse guadeloupéenne qui prend des attributs animaux pour s’identifier, le travail d’introspection de ses origines d’afro-descendant caribéen, Portrait de classe I récapitule tout son bestiaire et marque le début d’une nouvelle série de Portraits de classe et de groupe.
Dans le prolongement de ses recherches et de ses préoccupations, l’exposition à la Terrasse réunit des toiles existantes et de nouvelles propositions, dans lesquelles Samuel Gelas brosse de nouveaux Portraits qui brassent les générations et sondent l’impact des réseaux sociaux sur les relations humaines et le comportement des individus dans des compositions où se mêlent des personnages multiculturels, enfants, adolescents et adultes. »

Régine Cuzin – commissaire

Samuel Gelas est né en 1986, il vit et travaille entre la Guadeloupe et Paris.

Diplômé de l’ENSA Paris-Cergy (2010), Samuel Gelas est présenté au Salon de Montrouge (2011). Il effectue une première résidence à la Cité internationale des arts (2014 – 2016) et est lauréat, en 2018, des commissions Arts Visuels de la Cité internationale des arts où il est actuellement en résidence. Son travail a été présenté dans des expositions personnelles au Corridor de la Cité internationale des arts (2019), au Fonds départemental d’art contemporain de Guadeloupe (2018), au Conservatoire des Arts à Montigny-le-Bretonneux (2017), à la galerie LJ (2016) à Paris.

Il a participé à des expositions collectives à la Villa Radet, Cité internationale des Arts – site Montmartre (2019), au Little Haïti Cultural Center à Miami (2019), à l’Espace d’art 24 Beaubourg (2019), à la Fondation Clément en Martinique (2018), à la galerie Nathalie Obadia (2015), à la galerie LJ (2015).