Réseau artcontemporainParis / Île-de-France

Du 26 - 09 au 13 - 12 - 2020

La photographie à l’épreuve de l’abstraction
>>> fermeture exceptionnelle

Samedi 26 septembre, à 15h. À l’occasion des vernissages des expositions, le CPIF et Micro Onde – Centre d’art de l’Onde mettent en place une navette gratuite sur réservation. Départ à 14h de la Place de la Bastille.

Avec les œuvres de : Anne-Camille Allueva, Driss Aroussi, Mustapha Azeroual, Eric Baudart, Camille Benarab-Lopez, Jesús Alberto Benítez, Walead Beshty, Juliana Borinski, Broomberg & Chanarin, Michel Campeau, David Coste, Philippe Durand, Nicolas Floc’h, Marina Gadonneix, Jean-Louis Garnell, Isabelle Giovacchini, Lukas Hoffmann, Karim Kal, Anouk Kruithof, Isabelle Le Minh, Chris McCaw, Constance Nouvel, Aurélie Pétrel, Diogo Pimentão, Sébastien Reuzé, Evariste Richer, Meghann Riepenhoff, Alison Rossiter, Doriane Souilhol, Thu-Van Tran, Laure Tiberghien, Wolfgang Tillmans et James Welling.

Commissariat : Nathalie Giraudeau, Audrey Illouz et Véronique Souben

Le CPIF, le Frac Normandie Rouen et Micro Onde – Centre d’art de l’Onde s’associent pour proposer La Photographie à l’épreuve de l’abstraction, un programme de trois expositions, présentées simultanément, consacré à la problématique de l’abstraction dans le champ de la photographie contemporaine.

Au CPIF, où se déploie une approche sensible et formelle, le visiteur entre dans l’exposition par la couleur. L’accrochage prend notamment comme matrice la décomposition chromatique du spectre lumineux pour aborder une pluralité de démarches qui visent à renouveler le rapport au visible.

Surfaces, volumes, espaces et couleurs captés deviennent les objets, souvent ambigus, de pièces proposant des compositions aux rendus abstraits. D’autres recherches explorent la photographie comme matériau : le jeu de la lumière, de la chimie ou du support constituent les sujets singuliers d’œuvres qui prennent parfois une forme sculpturale ou installative.

Téléchargez